Retour     <- ->

Phonographe "Bongola II"

Num. inv. : 2250

2250

Crédit photographique : (c)Musée du Jouet de Bruxelles

Auteur 1 : BING

Auteur 2 :

Auteur 3 :

Description brève (pour le projet AICIM) :

1927-1928. Phonographe pour enfants en métal orange. Deux frises parcourent tout l'objet sur les côtés, aux extrémités en haut et en bas. Cette frise est constituée de figures géométriques bleues, vertes et jaunes, ainsi que de notes de musique éparses. Sur l'objet est posé un disque en métal destiné à recevoir le disque. Le dessus de l'objet présente une branche amovible, terminée par une aiguille (interchangeable) de lecture. Cette branche est malheureusement cassée. L'objet est de forme triangulaire mais les angles sont arrondis. Le plus petit côté présente six fentes, permettant au son de sortir. Un des deux grands côtés présente une manivelle en métal (embout en bois), tandis qu'un commutateur se trouve sur le deuxième grand côté, derrière. La branche tenant l'aiguille est cassée. Cependant, le phonographe fonctionne toujours quand il est remonté. Les couleurs sont encore très vives, mais la peinture de la branche est écaillée. L'objet est remarquable pour trois raisons: un phonographe des années 20 fonctionne encore, l'objet est très beau, tous les accessoires sont présents. Marque: Le modèle "Bingola II" (noté sur les deux grands côtés de l'objet, en grande police, verte et entre les deux frises) est un modèle de la marque allemande "Bing". Celle-ci n'est pas mentionnée textuellement sur l'objet, mais le sigle de cette société est apposé deux fois (entre les fentes et au bout de la branche de lecture), de même que la provenance ("Germany"). Mécanisme: Le phonographe fonctionne toujours. Celui-ci est remonté grâce à la manivelle. Ce qui actionne la rotation du plateau, sur lequel le disque est posé. La vitesse de rotation est réglable grâce à un petit commutateur: 0-1-2. La branche servait à porter l'aiguille de lecture, mais également de premier amplificateur, avant que le son n'arrive dans le boîtier, puis ressorte par les fentes (6). Accessoires: Le phonographe est accompagné par: un disque, la pochette de ce disque, une boîte d'aiguilles de rechange. Le disque est petit et épais (2mm). Il s'agit d'une série de "minidisques" produits dans les années 20-30. Le disque a été produit physiquement en Belgique, dans l'usine gantoise "Vocalion Cantal", pour la société de disques anglaise "Broadcast". Le disque est à double face et présente une chanson de Louis Lynel (chanteur français) sur chaque face ("Séduction" et "Casablanca"). La pochette du disque est en papier (un peu déchirée) sans aucun dessin, juste typographiée. Le prix du disque y est également imprimé. Enfin, la boîte d'aiguilles de rechange est également en métal, et il est précisé à l'intérieur que l'usage est unique. Un chien est représenté sur le couvercle, écoutant un phonographe. "His master voice" est inscrit au-dessus.

Provenance géographique :

ALLEMAGNE

Etat de conservation du jouet :

UnitéHauteurLargeurProfondeurDiamètre
cm 1524 17

Remarque(s) sur les dimensions :

Référence(s) bibliographique(s) :

Catégorie du jouet (classification) :

Jouet pour faire comme les grands

1927-1928. Phonographe pour enfants en métal orange. Deux frises parcourent tout l'objet sur les côtés, aux extrémités en haut et en bas. Cette frise est constituée de figures géométriques bleues, vertes et jaunes, ainsi que de notes de musique éparses. Sur l'objet est posé un disque en métal destiné à recevoir le disque. Le dessus de l'objet présente une branche amovible, terminée par une aiguille (interchangeable) de lecture. Cette branche est malheureusement cassée. L'objet est de forme triangulaire mais les angles sont arrondis. Le plus petit côté présente six fentes, permettant au son de sortir. Un des deux grands côtés présente une manivelle en métal (embout en bois), tandis qu'un commutateur se trouve sur le deuxième grand côté, derrière. La branche tenant l'aiguille est cassée. Cependant, le phonographe fonctionne toujours quand il est remonté. Les couleurs sont encore très vives, mais la peinture de la branche est écaillée. L'objet est remarquable pour trois raisons: un phonographe des années 20 fonctionne encore, l'objet est très beau, tous les accessoires sont présents.

Marque: Le modèle "Bingola II" (noté sur les deux grands côtés de l'objet, en grande police, verte et entre les deux frises) est un modèle de la marque allemande "Bing". Celle-ci n'est pas mentionnée textuellement sur l'objet, mais le sigle de cette société est apposé deux fois (entre les fentes et au bout de la branche de lecture), de même que la provenance ("Germany").

Mécanisme: Le phonographe fonctionne toujours. Celui-ci est remonté grâce à la manivelle. Ce qui actionne la rotation du plateau, sur lequel le disque est posé. La vitesse de rotation est  réglable grâce à un petit commutateur: 0-1-2. La branche servait à porter l'aiguille de lecture, mais également de premier amplificateur, avant que le son n'arrive dans le boîtier, puis ressorte par les fentes (6).

Accessoires: Le phonographe est accompagné par: un disque, la pochette de ce disque, une boîte d'aiguilles de rechange. Le disque est petit et épais (2mm). Il s'agit d'une série de "minidisques" produits dans les années 20-30. Le disque a été produit physiquement en Belgique, dans l'usine gantoise "Vocalion Cantal", pour la société de disques anglaise "Broadcast". Le disque est à double face et présente une chanson de Louis Lynel (chanteur français) sur chaque face ("Séduction" et "Casablanca"). La pochette du disque est en papier (un peu déchirée) sans aucun dessin, juste typographiée. Le prix du disque y est également imprimé. Enfin, la boîte d'aiguilles de rechange est également en métal, et il est précisé à l'intérieur que l'usage est unique. Un chien est représenté sur le couvercle, écoutant un phonographe. "His master voice" est inscrit au-dessus.


Votre choix :

Other languages :


Notre adresse :

A.S.B.L. Musée du Jouet
Rue de l'Association, 24
1000 - Bruxelles
Belgique

Site optimisé pour :

FIREFOX site réalisé avec COPIX